comme Kafka

Mon Amour, c'est vrai : je ne peux pas quitter Paris et venir auprès de toi, de tes montagnes, de ton soleil, de tes cyprès, de tes cèdres, dans cette maison de pierres aux grandes fenêtres que j'aime tant.

Mais soyons hônnetes, notre éloignement ne dépend pas seulement de toutes ces très bonnes raisons matérielles que nous évoquons : notre travail, ma fille, nos obligations multiples, nos modes de vie. Nous pourrions trouver des solutions intermédiaires.

Non.

Nous vivons loin l'un de l'autre, tout en le regrettant, car comme Kafka, tu ne sais pas vivre seul et tu ne peux pas vivre avec d'autres.

Et peut-être suis-je moi aussi dans la même situtation.

à l'Homme des Montagnes


Type de document : correspondances

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : CL

Référence : M. Blanchot - L'espace littérair- Folio - p.77

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

requiem pour un jardin

Tout le quartier vit ici :
les jeunes à la muscu,
les gamins aux balançoires,
la communauté sénégalaise,
les nouveaux arrivants.

De fait, ce jardin vit.

Il est vivant parce qu'il vit tous les jours
pas parce que moi, je le dis.

Et c'est ça qui va être brisé
quand il sera fermé.

Vie et mort d'un jardin.
Ça mérite un bien un chant, des vers, un requiem.
Une action.
Des larmes.
Une pétition.
Un adieu.
Des regrets.
Un ultime s'il vous plaît.


Type de document : chants des griots

Auteur fictif : Griotin

Auteur réel : Ecriture collective

Provenance du texte : Printemps de la Démocratie

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.