Metcalf

La loi de Metcalf stipule que la valeur d’un réseau augmente de façon exponentielle à l'addition de tout nouvel utilisateur. Plus nous sommes nombreux à avoir une messagerie internet, plus il y a d’intérêt à utiliser les mails pour communiquer.

Appliquée au Sens d’un récit variable (qui est un réseau de document), cette loi implique que :

1. plus il y a de documents dans un récit variable, plus le récit a de sens.
2. plus un lecteur met de textes en relation, plus sa lecture a de sens et de relief.


Type de document : DJ's classes : récits variables

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

réalisme modal et autres

ARGUMENT : bible narrative + hypothèse argumentaire ; nature et objectif du topos, sa raison d’être, son programme

MODÈLE : attributs, catégories et classes, réseaux sémantiques souterrains, maillage structurel, règles de maillage et de classement, critères d’appartenance, argument, principes éditoriaux, dispositios

INTERACTIVITÉ : possibilité d’intervention de l’usager impliquant l’utilisation de l’informatique

INTERACTION : possibilité d’intervention de l’usager n’impliquant pas l’utilisation de l’informatique

RÉALISME MODAL : théorie philosophique qui pose comme postulat de base l’existence d’un monde réel pour chaque alternative de réalité (COUNTERPARTS) ; il n’y a pas de bifurcations, il y a une infinité de mondes réels / David Lewis / 1973 / « Possible worlds »

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.