poudre aux yeux

La démocratie participative, c'est une démocratie de vitrine. De la poudre aux yeux.

Les conseils n'ont qu'un pouvoir consultatif. Ils ne décident pas.

Au final, quelle que soit la volonté des habitants, c'est l'élu qui n'en fait qu'à sa tête.

Il y a malheureusement un gros décalage entre les gens qui prennent les décisions et les gens qui font vivre les projets dans la ville.

Mais quand même, venant du Sud, je trouve que c'est déjà très bien ce qui se fait ici.
Parce qu'en Méditerranée, les politiques locales sont encore beaucoup plus muettes, sourdes et aveugles. Quoi qu'en disent les Parisiens.

Parce que chez nous il faut encore plus crier, lutter, être patients.

C'est pour ça que je suis venu au Printemps de la Démocratie. Pour voir comment ça se passe à Paris.


Type de document : archives des résistances (XIU)

Auteur fictif : Anonyme

Auteur réel : anonyme

Provenance du texte : Printemps de la Démocratie

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

pousser la porte

Je me souviens du poinçonneur des Lilas, du café de Gainsbourg et de ces portes métalliques énormes, fermées à l'approche du métro...

... Faut-il courir ou ralentir, faut-il entrer ? ...

Oui, pousser la porte et se retrouver dans le souterrain des Halles de La Villette. L'odeur acre du sang des bêtes m'enivre, des lambeaux de peau tapissent le tunnel.

Où suis-je ?


Type de document : carnets du jeu

Auteur fictif : Sgarideni

Auteur réel : Annivre

Provenance du texte : Participation

Commentaires : aucun

Textes satellites : 2

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.