bateleur

Ménilmontant. Métro. 20ème.

A la sortie de la bouche, un attroupement. Bateleur.
Trois cercles. Deux noirs, un blanc.
"Où est le blanc, où est le blanc".
Je le trouve à chaque fois mais par principe je ne joue pas. Jamais.
Le jeu me tendrait trop facilement ses bras.
Mon père déjà…


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

Pierre dit P’tit Gars

Enfant, Pierre faisait de drôles de rêves qui duraient très longtemps. Il voyageait dans un univers parallèle, un Paris imaginaire, et il y retrouvait Loula. Loula, louna. Lou la Divine. Et puis les rêves se sont arrêtés. Il a appris un métier, il s'est marié, il a eu un enfant.

Pourtant, de temps en temps, comme à fleur de regard ou de peau, il a l’impression de sentir qu’il existe autre chose et que Loula est là. Près de lui.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.