à la lettre C

Je ne veux pas oublier. Je ne veux plus me souvenir. Je veux un autre état encore. Une autre option. Que le vécu devienne récit. Ne plus le considérer comme incontournable et prépondérant. M’en désincarner. L’exporter. L’ecrire hors de moi et le ranger dans ma bibliothèque entre Baricco et Duras. A la lettre C , sur l’étagère fiction, juste à côté de Calvino.


Type de document : carnets personnels

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

ce que nous savons

Ce que nous savons du Capitaine au travers de ses textes édités dans le cyberespace clandestin et restreint, donc ce dont nous devons douter :

- le Capitaine est une femme,
- il est Parisien,
- il est Cimmérien,
- il est issu d'une lignée juive d'imprimeurs,
- sa fille chante,
- il a un chat blanc,
- il porte une bague avec trois rangées d'yeux,
- il fréquente les Halles et le premier arrondissement,
- il boit du café chez Verlet,
- il boit du café chez Elie,
- il boit du café à la rue Montorgueil,
- il mange des chamallows verts et roses trempés dans le café,
- il est végétarien,
- il n'aime pas les dentistes,
- il est divorcé,
- il n'aime pas la campagne,
- il fréquente les bibliothèques,
- sa famille a vécu à Casablanca,
- il aime aller dans les fêtes foraines,
- son voisin s'appelle Raphaël,
- son neveu s'appelle Gabriel,
- il est frisé.


Type de document : XIU : notes internes

Auteur fictif : Anonyme

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.