la reynie

La Reynie, Gabriel Nicolas de
(1625-1709)
dit "le premier flic de France".

Et non ! Il n’y a pas toujours eu des flics : la police a été créée en 1667 et La Reynie en fut le premier patron. Grand espion, il développa un immense réseau d’indics. On le compare à Vidocq .

Vous avez remarqué ? La police est créée en 1667 et, immédiatement après, la Cour des Miracles est rasée. Ca, ce n’est pas une synchronicité, non. Et rien à voir avec la sérendipité. C’est une mesure destinée à en mettre plein la vue, à prouver qu’on va faire du bon boulot, qu’on va être un bon chef de la sécurité. Une mesure d’assainissement du territoire.

L’ordre public passera-t-il toujours avant les Cours des Miracles ?


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : 1

sortants

.

en mémoire

- Je crois qu'écrire est mon unique souvenir. Mais toi, Loula, même perdue dans cet espace si froid, d'avant ou d'après le monde, dans cet espace de formes et de modèles, tu te souviens. Les chantres ne peuvent pas oublier. Ils ont de la mémoire.

- Non. Ils sont la mémoire. Comme la vie est le corps ou l'esprit ou le vent ou les grains de sucre éparpillés autour d'une tasse de café, traces du mouvement de la main, de la souche, de la parole qui saigne au-dessus d'un papier à cigarette sur lequel quelques mots d'adieu ont été écrits. Et si je suis la mémoire, Capitaine, comment pourrais-je l'avoir ? Je suis en mémoire comme d'autres sont en vie. Comme tu es en oubli.


Type de document : minutes des mémoires absolues

Auteur fictif : Les Greffiers

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.