sans moleskine

Pour moi, l'écriture est conditionnée par le papier. Sans Moleskine, pas d'Odyssée.

Il me suffit de laisser glisser la plume sur le carnet pour que naisse, s'alimente et vive le récit.

Ah oui, j'oubliais. La plume. Une pointe cheap. Forcément. Un outil que je peux posséder, manier, faire couler sans crainte aucune.


Type de document : carnets personnels

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

Mettre en favoris

Pour mettre ce texte en favoris, merci de vous identifier.

Si vous n'avez pas encore créé votre profil, cliquez ici.

Si vous avez perdu votre mot de passe, cliquez ici.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.