grandes enseignes

Les grandes enseignes rassurent.

Où que l'on soit, on n'est jamais perdu puisque le sigle appelle, lumineux au milieu de l'inconnu. Puisque les portes du temple sont ouvertes.

Le phénomène est particulièrement flagrant quand on arrive la nuit dans une ville. Les noms s'étalent en rouge, en vert, en bleu. Véritables veilleuses dont la fonction est de tranquilliser l'enfant effrayé.

Dors, petit, dors, la société de consommation veille sur toi.


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Printemps de la Démocratie

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

Voir les commentaires

Aucun commentaire sur ce texte n'a été déposé.
Vous pouvez déposer un commentaire.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.