archives du XIU

Que trouve-t-on dans les archives du XIU ?

Des objets :

- le Théâtre de Mémoire de Giulio Camillo Delminio représentant, selon certains, toute la connaissance des 3 Espaces ;
- des cartes et bestiaires inattendus ;
- des vortex artificiels qui ont été confondus avec des objets sacrés;
- les photographies d'Isidore Ducasse.

Des textes :

- le deuxième livre de la Poétique d'Aristote sur la Comédie et ses dialogues disparus portant sur son enseignement ésotérique ;
- le livre du Giulio Camillo Delminio révélant le secret du fonctionnement de son Théâtre de Mémoire, livre qui n'a jamais été publié mais qui a été écrit ;
- The History of Cardenio, pièce jamais imprimée de messieurs Fletcher et Shakespeare ;
- le texte véritable et intégral de Si par une nuit d'hiver un voyageur , récit qui est au cœur de l'intrigue du roman éponyme d'Italo Calvino ;
- les tapis mayas et les tapis cimmériens.

ainsi que les recueils de poésie, les pièces de théâtre et les traités de voyage que j'ai écrits et que j'ai perdus.

Les vôtres aussi.


Type de document : DJ's classes : le XIU

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

MFM

MFM : mise en forme matérielle d'un extrait de topos dans un médium donné, création d'un/e réva (récit variable ou représentation variable).

La MFM installe un processus :

1. Choisir le médium d'édition ou de diffusion
2. Créer les contraintes spécifiques au choix et à l'agencement des éléments (dispositio)
2. Choisir les éléments ou les sous-éléments (parties d'éléments)
3. Agencer les éléments sélectionnés par zones (unité minimale du médium sélectionné)

Chaque extraction constitue une représentation variable.

La plus minime soit-elle.


Type de document : DJ's classes : récits variables

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.