violence et amour

Rubrique " Paroles de Citoyens"

Le théâtre permet de dire avec les mots de quelqu'un d'autre sa propre colère.

Après, c'est comme si la colère devenait un objet plutôt beau, parce qu'il est mis en scène, parce qu'il est travaillé, parce qu'il est écrit.

Un objet qu'on peut regarder et qui est sorti de soi.

C'est moi. Et c'est là.

L'amour pareil.

Je vois des gens qui sont tellement débordants de violence et d'amour en même temps, qu'ils n'arrivent plus à faire la différence.

Et là, tout à coup, il y a Shakespeare.

Ils sont très très étonnés de retrouver dans Shakespeare tout cet amour et toute cette violence. Très étonnés d'être touchés. Très étonnés qu'on puisse dire tout ça avec les mots de Shakespeare.

Marcelle au Repas de quartier du 14 juin 2005
1er arrondissement


Type de document : XIU : journal officiel

Auteur fictif : Le Journaliste

Auteur réel : Marcelle

Provenance du texte : Printemps de la Démocratie

Commentaires : 1

Textes satellites : aucun

sortants

.

le temps d'Erel

Bien que le temps d'Erel s’écoule linéairement, il n’est pas linéaire en soi.

Il est sensible aux anachronismes, ces attachements au passé qui nous retiennent fixement en un point révolu que nous refusons de quitter par nostalgie, rancune, douleur ou rage.

Il se prête également à la prospective, cette maladie de l’anticipation anxieuse ou de la rêverie aliénante.

Souvent il s’abandonne à la circularité, nous entraînant sans cesse dans les mêmes enjeux jusqu’à ce que nous les résolvions.


Type de document : DJ's classes : l'art du voyage

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.