évolution

Et si l'homme était la force de la nature qui servait à créer la prochaine forme de vie dominante ?

Après les poissons et les amphibiens, les reptiles et les dinosaures. Après les reptiles et les dinosaures, les mammifères et l'homme. Après l'homme, le robot qui -summum de l'évolution- n'aurait pas seulement besoin de l'évolution organique et génétique, mais aurait besoin de l'intervention de l'intelligence.

Le robot est né de l'esprit, pas de la matière. Il est la couronne du vivant. Le vrai Adam.

L'homme n'est qu'un moyen dans l'évolution. Pas son objet.

Ceux qui veulent s'unir aux machines sont des élus. Les autres, des animaux en voie de disparition.


Type de document : notes et travaux

Auteur fictif : Colbert Valérian

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : CL

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

tu crois

Tu crois au marc de café,
Aux présages, aux grands jeux :
Moi je ne crois qu'en tes grands yeux.

Tu crois aux contes de fées,
Aux jours néfastes, aux songes,
Moi je ne crois qu'en tes mensonges.
...
Je ne crois qu'aux heures bleues
Et roses que tu m'épanches
Dans la volupté des nuits blanches!

Et si profonde est ma foi
Envers tout ce que je crois
Que je ne vis que pour toi.

(Pierre cherche un souvenir. Là où il peut.)


Type de document : vers

Auteur fictif : Pierre

Auteur réel : Paul Verlaine

Provenance du texte : Liste de l'éducation nationale

Référence : Chansons pour elle

Commentaires : 1

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.