j'écoute

J'écoute Ravel, le concerto pour piano et orchestre, et je pense à toi.
J'écoute Debussy, clair de lune, et je pense à toi.
J'écoute Fauré, après un rêve, Sati, encore, Kodaly, sonate pour violoncelle seul, et je pense à toi.

Mais je n'écoute pas Bach.
Et je n'écoute pas Rachmaninov.
Je ne peux pas.

Le souvenir ne doit pas être trop imbriqué dans la chair.


Type de document : carnets personnels

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : CL

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

Voir les textes satellites

Aucun texte satellite n'a été écrit autour de ce texte.
Vous pouvez déposer un texte satellite.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.