au premier

Au premier contact, les yeux se ferment, les lèvres s’allongent, les dents s’écartent et la langue se rétracte dans un mouvement d’aspiration sonore et bouillonnant, la bouche se referme et les papilles gustatives qui ont rejoint le palais se délectent dans un soupir bienheureux et apaisé. C’est bon, le café chaud !


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : 1

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

Voir les favoris

Pour consulter vos textes favoris, merci de vous identifier.

Si vous n'avez pas encore créé votre profil, cliquez ici.

Si vous avez perdu votre mot de passe, cliquez ici.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.