je ne m'appelle pas

Capitaine à Loula :

M'accompagneras-tu ce soir à mon clavier ?

J'ai si peur d'être répudiée du seul lieu où j'existe en ma place et fonction : retrouver les fragments épars de l'écriture dispersée. Ma lumière.

Je ne m'appelle pas Pandore.


Type de document : minutes des mémoires absolues

Auteur fictif : Les Greffiers

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

entrants

> changer les liens
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.