péristyle

Entre trois restaurants [Armand, Le Palet et Le Royal], très exactement dans le péristyle Beaujolais [colonnades et fer forgé] : concert lyrique, Paris unique.

Duo. Soprano et baryton. Elle ressemble à Lââm, beurette décolletée et décolorée. Il est magistral, t-shirt et yeux délavés.

Comment un corps humain peut-il produire une telle puissance ? Je suis sidérée, à chaque fois. Et les occasions sont nombreuses puisque ma fille chante.

Par terre deux chapeaux emboîtés : feutrine noire et paille jaune.

"Chapeau de paille les amoureux, carmen est belle tout le monde la veut. Sans plus attendre, toreador la demande. Sans plus tarder, ils vont se ma-ri-er."

Je suis triste quand je vois la difficulté des artistes à gagner leur vie.


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

entrants

> changer les liens
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.