les rues et les pages

Chanson de Loula et P’tit Gars
(mieux connus sous les noms de Cadine et Marjolin
dits les Bons Enfants ou les Innocents)


Les rues et les pages m’alpaguent
Me panachent et me trament.
Elles me signent et me traînent
Me révèlent et me saignent.
Roule ta bille dans les bras de Paris.
Brille tes pas dans les bourgs de mes rimes.


Type de document : chants des petits griots

Auteur fictif : Loula & P'tit Gars

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : 1

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

complexe de Loula

Dans sa poétique de l’eau, Bachelard définit trois complexes :

* le Complexe du Cygne, idéal, facile de blancheur et de grâce des eaux amoureuses et légères ;
* le Complexe de Caron qui disparaît dans les eaux profondes
* le Complexe d’Ophélie qui se laisse emporter dans l’horizon lointain, l’infini.

J’en rajoute un quatrième, le Complexe de Loula qui se dissout, qui disparaît dans l’infime [ le plus intime : l’intissime], qui rejoint le formel à un niveau où il est sensoriel. Loula qui se laisse digitaliser dans le numérique.


Type de document : DJ's classes : classes générales

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.