le grand cycle

"Nous partons toujours du texte écrit pour revenir au texte à écrire, de la mer à la mer, du feuillet au feuillet"

1. De la poussière à la poussière, du rêve au rêve, en essayant dans l’intervalle – marge de vie et de création – de participer au Grand Cycle, de le faire avancer, de lui donner un sens pour lui donner du Sens. Qu’importe mon écriture sans antécédent et sans avenir ?

2. De la page à l’écran, de l’écran à la Scène, du texte en volume au texte en numérique, du texte parlé au texte filmé.

(remix Jabès)


Type de document : carnets personnels

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : 1

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

à quelle fin

Dans une conception du temps où le passé est le nécessaire préalable de l'avenir, la seule question qui ait un sens n'est pas "quelle est la cause?" mais "à quelle fin?" .

Les mots passé et futur perdent alors toute signification linéaire d'antériorité ou de succesion. Il existe ainsi comme une simultanéité des temps car la cause reste à venir et la cause à-venir pourrait tout aussi bien être passée.


Type de document : DJ's classes : classes générales

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.