pomme et café

Le modèle d’un topos crée son identité. C’est par son modèle que le topos atteint la singularité. Le modèle est à la fois le genre et le style, le ton et le sujet.

Pour chaque topos sont ainsi définis — en fonction de ses usages et objectifs — des attributs, des catégories, des thèmes, des règles, des types de documents, des dispositios, etc.

Dans le topos 3 ESPACES du Capitaine L., deux thèmes semblent dénoter avec l’ensemble du réseau thématique : le café et les pommes.

Pourquoi ces deux thèmes qui ne sont en lien ni avec Paris ni avec les Nouvelles Technologies, axes principaux de l’argument ?

La première réponse, la plus simple, serait de dire : parce que.

Parce que dans cette insensé-là se crée la singularité et l’identité. Puis vient une seconde réponse, que je ne vous livrerai pas mais que vous chercherez et dont voici un indice : parce que le café et les pommes renvoient à une problématique souterraine du topos 3 ESPACES, une problématique incarnée par Loula le Chantre dont le Capitaine retrace les mésaventures et les exploits dans la section Rhapsodie de son récit variable imprimé clandestin, L’ODYSSÉE DES 3 ESPACES.


Type de document : DJ's classes : récits variables

Auteur fictif : Arte Miss

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : CL

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

la muraille

La muraille de Charles V

Au 14è siècle, Paris déborde bien au-delà de l’enceinte de sécurité bâtie par Philippe-Auguste. Charles V élève donc de nouveaux remparts qui sont, à leur tour, enjambés en quelques décennies. En 1670, le Roi Soleil détruit ces murs désormais inutiles et dégage ainsi de l’espace pour les Grands Boulevards .


Type de document : DJ's classes : classes générales

Auteur fictif : Anonyme

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.