centenaires

Humby Humboldt à Loula et P'tit Gars dits les Innocents :

Au Square des Batignolles, vous avez des arbres centenaires. Celui-ci a plus d'un demi-siècle. Les trois ou quatre là, aussi. Sans oublier les platanes. Et les deux cèdres du Liban.

Lui, il a presque deux siècles, paraît-il.

Il y a peut-être en tout une dizaine d'arbres vieux, gros, énormes.

Les deux enfants l'écoutent en silence et cherchent à comprendre. Où sont-ils ? De quoi leur parle-t-il ?

Sas de transition de retour au réel. Le temps est compté.


Type de document : minutes des mémoires absolues

Auteur fictif : Les Greffiers

Auteur réel : anonyme

Provenance du texte : Printemps de la Démocratie

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

gardiens des nœuds

Depuis la première aube du Mont Cimmer, instant de la révélation, le Récit est retranscrit dans les nœuds. Nœuds des châles, nœuds des tresses, nœuds des tapis.

L'écriture des nœuds tissés requiert un long apprentissage corporel et cognitif car les nœuds transmettent non pas des sons, des mots ou des idées mais des unités complexes de sens, d'esthétique et d'émotion que chaque "gardien des nœuds" évoque à sa manière, selon son talent, son art et son langage.

Ainsi le cimmérien possède-t-il deux systèmes de transcription : l'alphabet fini de 23 consonnes et le système infini des nœuds.

Si la lettre est chiffre, le nœud est souffle, vision, mouvement, sentiment, image, musique, architecture, espace, arithmétique, géométrie, danse, mécanique, physique, biologie, et bien d'autres disciplines qui ne trouvent pas de traduction dans les langues non cimmériennes.


Type de document : DJ's classes : études cimmériennes

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : 1

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.