l'hypertexte est créé

Hypothèse n° 1

L’hypertexte est créé par le lien : à l’origine électronique, il se dissémine dans l’espace réel : il devient vecteur de transmission : il envahit le papier et la ville : le concept de "citéLivre" est une colonisation du réel par les mécanismes du numérique [remix d’une série culte] [les envahisseurs viennent du numer-espace] -> moi, le scripte, je suis une vendue.

Hypothèse n° 2

L’hypertexte est créé par le lien : à l’origine électronique, il est détourné par l’espace réel : il restitue au papier et à la ville sa puissance topographique : il sauve l’espace menacé par le temps à l’ère des NTIC : il devient arme de résistance au tout numérique / binaire [remix d’une série culte] [Star Trek lutte contre les Cyborgs] -> moi, le scripte, je suis une héroïne de la résistance.

Mais
Hypothèse n°3

Le Topos n'est pas un hypertexte et je n'ai pas besoin de me poser toutes ces questions.


Type de document : carnets personnels

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

rencontres de la nuit

Rubrique "Vie Parisienne"

Tout a commencé sur la place Richard Baret, par une ouverture au balcon,
avec un texte de Moravia.

Après, il y a eu Rimbaud et Verlaine, sur la place.
Un spectacle avec deux scènes sur une moquette.

Ensuite, de nouveau une intervention au balcon.

Trois balcons ont été aménagés sur la rue des Batignolles, avec un décor de Castelet.

Puis, ce fut la Chaîne des Mots.
50 mètres de long,
dans la rue,
avec des manipulations de structures tridimensionnelles articulées
à l'entrée et à la sortie.
Et les gens passaient et chacun lisait un texte de son choix,
d'un auteur contemporain.

Après, tout le monde a été conduit
par Cécile,
qui jouait de l'accordéon,
jusqu'à la Mairie
où le Marathon va durer jusqu'au bout de la nuit.

A la fin, on se réunira tous autour d'un pot.
Mais on pourra boire avant !

Les rencontres de la Nuit
Mairie du 17ème.
Marathon de lecture.


Type de document : XIU : journal officiel

Auteur fictif : Le Journaliste

Auteur réel : Laurence

Provenance du texte : Printemps de la Démocratie

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.