poudre aux yeux

La démocratie participative, c'est une démocratie de vitrine. De la poudre aux yeux.

Les conseils n'ont qu'un pouvoir consultatif. Ils ne décident pas.

Au final, quelle que soit la volonté des habitants, c'est l'élu qui n'en fait qu'à sa tête.

Il y a malheureusement un gros décalage entre les gens qui prennent les décisions et les gens qui font vivre les projets dans la ville.

Mais quand même, venant du Sud, je trouve que c'est déjà très bien ce qui se fait ici.
Parce qu'en Méditerranée, les politiques locales sont encore beaucoup plus muettes, sourdes et aveugles. Quoi qu'en disent les Parisiens.

Parce que chez nous il faut encore plus crier, lutter, être patients.

C'est pour ça que je suis venu au Printemps de la Démocratie. Pour voir comment ça se passe à Paris.


Type de document : archives des résistances (XIU)

Auteur fictif : Anonyme

Auteur réel : anonyme

Provenance du texte : Printemps de la Démocratie

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

duo

Aux Halles, ils jouent.
Toujours.
Duo.
Depuis combien de décennies ?
En été, ils se rapprochent de Saint Eustache,
à l'ombre d'un arbre dont je ne connais pas le nom.
Lui, debout au violon.
Elle, assise à l'accordéon. Les jambes lourdes.
Mélodies cimmériennes.


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.