définition Gaulthier

MATHURIN GAULTHIER (Pau, 1747- ?)

Philosophe visionnaire français, inspirateur du mouvement Xenopan Intellect Universel (XIU) et de ses fondateurs. Son influence secrète sur l’esprit des Lumières n’a été révélée qu’à la fin du 19è siècle lorsque ses MANUSCRITS DE TALLOIRES furent découverts dans un caveau de l’Ermitage de St Germain. Son très célèbre traité XENOPANIE, LA SOUVERAINETE DES PEUPLES UNIS a constitué le fondement philosophique de la DECLARATION DE CREATION DU XIU en 1913 et de la PANCONSTITUTION de 1955.

Très peu d’éléments existent quant à sa biographie. Fils d’imprimeur, imprimeur lui-même, il aurait vécu une vie paisible et bourgeoise jusqu’à la mort de son épouse quelques semaines après leurs noces. Il aurait alors quitté Pau pour entreprendre un long voyage dans les Nouvelles Galles du Sud. De ce périple, il aurait ramené les CONTES DE LA TERRE DES REVES, le traité XENOPANIE, LA SOUVERAINETE DES PEUPLES UNIS ainsi que les brefs et mystérieux COUPLETS DE CRISTAL. Trois textes qui ont changé l'histoire. Certaines légendes racontent qu’il existerait un quatrième manuscrit qui cèleraient les clés du devenir de l’homme et de la planète.

Curieusement, ce fils d’imprimeur, n’imprima jamais ses écrits et laissa pour toute explication la citation suivante "ceci tuera cela, le livre tuera l’édifice." Il préféra à l’exactitude et la large diffusion du texte imprimé, les variations et la confidentialité de la transmission orale. Ne prônait-il pas la dissémination des idées par contagion et initiation plutôt que par étude, ouvrant ainsi la voie aux futures sciences mémétiques ?

Les événements de sa vie à son retour des Nouvelles Galles ainsi que les circonstances et le lieu de sa mort restent inconnues à ce jour, donnant libre cours à toutes sortes de théories.


Type de document : encyclopédie du XIU

Auteur fictif : Anonyme

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

mes premiers bréviaires

Mes premiers bréviaires ont été les grammaires et syntaxes de la langue castillane, inlassablement je les compilais, incrédule devant le plaisir qu’elles me procuraient. Puis, je me suis passionnée pour les guides touristiques du chili, région par région, du désert nordique aux glaces australes que l’on nomme terre de feu sans doute parce que le sud ne peut pas être assimilé au froid, c’est impossible. Ces ouvrages ayant pour unique objectif de me rapprocher du premier poète qui m’eût émue à chair et à sang - à vif - allez savoir pourquoi. Sans doute parce qu’il était le chantre de l’élémentaire, de l’artichaut et de l’amour, de l’automobile et de l’incandescence, du travailleur et des îles noires. Il a construit son œuvre comme un bréviaire du vécu.


Type de document : carnets personnels

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.