au commencement

Au commencement étaient les mots.

Matière première, spatialité par laquelle, avec laquelle, s'agencèrent tous les récits, les thèmes, les systèmes.

Au commencement était le texte.

Il n'était ni chaos, ni magma. Il se donnait total et transitaire.

Comme des dunes, en son sein, les histoires et les pensées s'agençaient, se conjugaient, se mouvaient.


Type de document : DJ's classes : études cimmériennes

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : 1

Textes satellites : aucun

sortants

.

où vis-tu ?

Loula au Capitaine :

"Où vis-tu ?"
"A la proue ."
"Es-tu l'initiée?"
"Je suis le Capitaine."

"Connais-tu les routes ?"
"Je choisis les escales."
"Es-tu le cartographe ?"
"Je suis la voyageuse."

Le Capitaine à Loula :

"Te voit-on aux rivages ?"
"Je flâne et je traverse."
"Es-tu la destinée ?"
"Je suis l'odyssée."

"Qui es-tu ?"
"Je suis la gardienne."
"Es-tu dans le livre ?"
"Ma place est en marge."


Type de document : minutes des mémoires absolues

Auteur fictif : Les Greffiers

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : 1

Textes satellites : aucun

.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.