survivant

Tu es dans un couloir que tu n'as jamais emprunté mais qui pourtant t'est familier. Il y a une bande verte tout le long du couloir. Il y a des hommes et des femmes en blanc. Tu ne peux pas distinguer leur visage. Tu cours jusqu'à épuisement, des fois. Tu te retournes pour voir si tu n'es pas poursuivi par quelqu'un qui tient une seringue à la main. Puis, tu t'évanouis et tu t'endors. Quelques heures après, tu te réveilles.

C'est la première fois que tu frôles la mort.

Tu as huit ans et tu as eu un accident de voiture sur la A11.


Type de document : chants des petits griots

Auteur fictif : Griotin

Auteur réel : Neena M.

Provenance du texte : Ateliers scolaires

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

à nouveau

( Loula dit : )

A nouveau, je me réveille et je veux réapprendre à vivre. Combien de rêves supporterai-je encore ? Combien de rencontres ? A la fin, finirai-je si décharnée que la lumière pourra me transpercer ? Je l’avais guetté dans les rues, dans les moissons de connivences, dans les pas de ceux que je suivais (à moins que ce ne fussent eux qui me suivaient), je l’avais guetté dans mes troubles, doutes et cauchemars. Pour le retrouver et le perdre encore.

Peut-être dois-je m’attacher à un homme de chair et d’écrits, d’horaires et de béton, d’auto et de métal.

Peut-être dois-je abandonner l’espoir de le revoir et de le garder. Peut-on garder un mirage, une vapeur bleue, un songe d’été ?

Je sais pourtant qu’il faut le rejoindre et retenir au flou de ses yeux ce vertige sans retour et mon sourire trop doux.

Il m’a donné un peu plus d’amour qu’il ne faut
pour mourir et trop peu pour continuer à vivre.


Type de document : chants des griots

Auteur fictif : Loula-Ludivine

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Référence : Sainte-Croix-Loyseau. "Blues". Dépêches au cerf-volant.

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.