secours-sécurité

75.00.1 - secours - sécurité

Parce que les flics et les pompiers, ça sert toujours et je peux en témoigner. La semaine dernière encore, j’étais au tribunal et hier, j’étais enfermée aux toilettes. Mais les pompiers ne se déplacent pas pour des questions de serrure. Pourtant je vous assure qu’envisager son avenir dans 2m³ de water closet – WC – est une problématique intime méritant toutes les attentions publiques.

Police [ne pas confondre la police et la milice du XIU] : (Marché St-Honoré) 01 47 03 60 00 – (Pierre Lescot) 01 44 82 74 28 – (Bons Enfants) 01 44 55 38 00

Personnellement j’ai un faible pour le poste de la place St-Honoré à l’architecture de verre et au personnel détendu dont la compétence s’arrête toutefois – ceci expliquant peut-être cela - au tapage nocturne. Les Bons Enfants sont efficaces et prévenants. Pierre Lescault est débordé.

Sapeurs pompiers : rue Sainte Anne - 01 42 61 03 26 (sympathisants de streetForce).


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

dispositif, processus

Le modèle est une organisation, c’est-à-dire à la fois un découpage catégoriel, une réglementation d’affiliation aux catégories, une réglementation d’appartenance au topos et une réglementation de liaisons entre éléments. Le modèle permet ainsi non seulement de déterminer quel élément (ou tesselle) peut appartenir au document virtuel mais il permet également de donner une place aux éléments introduits.

C’est grâce à son modèle qu’un document virtuel peut croître et qu’il est apte à l’écriture coopérative. C’est également grâce à son modèle qu’il peut s’actualiser sur différents médias, selon une infinité de mises en forme et de combinatoires.

Le modèle fait du récit un dispositif et non plus seulement une œuvre, un processus et non plus un produit.


Type de document : DJ's classes : récits variables

Auteur fictif : Arte Miss

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : CL

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.