error 908

[error 908 : le futur de l’écriture devient le passé de l’acte créatif présent]

Il ne s’agit pas uniquement de temporalité mais de causalité et de génération : la cause d’un acte créatif se trouve dans la génération d’une connexion (hyperlien) à venir.

[erratum 908 : la cause de l’acte créatif présent se trouve dans la génération d’une connexion à venir]


Type de document : DJ's classes : récits variables

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

marge

Marge

J’expose ma peau à la grammaire des pluies des vents et des errances.

*
C’est étrange, quand je prends des notes, je remplis toute la page de mon carnet et quand je compose des textes, je fuse d’abord des marges avec une double ligne nerveuse.

*
Montmartre est hors périmètre / quel périmètre ? Celui de ma chambre, celui de la page ou du récit ?

*
Périmètre autorisé / péripatétitienne / périmètre arrosé / arrosage automatik et lavomatik.

*
Midrach : annotations argumentatives restrictives ou réinterprétatives placées en marge du texte sacré et des lectures précédentes / conte allégorique.

*
La question de la marge est celle du rapport entre l’extérieur et l’intérieur : la marge est-elle dedans ou dehors ? Externe au document ou interne à la page ? Avec elle, l’extérieur et intérieur fusionnent comme dans le romantisme ou la mystique.

*
L'écran a-t-il une marge ? Non : pas de marge pour l’écran. L’écran englobe tout, il ne laisse pas d’alternative.

*
Les logiciels de traitement de texte (type word) reproduisent la page imprimée et présentent une marge que l’on peut définir dans la mesure des capacités de l’imprimante utilisée (marge d’impression) / les pages des logiciels de calcul (type excel) remplissent l’écran sans laisser de marge / les mots acceptent les marges pas les chiffres.


Type de document : notes et travaux

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.