langue solennelle

Le français pour Guillevic est une langue solennelle et officielle, langue de l’école et de l’état, des examens et de l’emploi : il a grandi entre le breton et l’alsacien, entre le granit et les étangs, la mer et les forêts, les pinèdes et le grès rose, le celte et le germanique ;

Il faut éprouver un incommensurable respect envers la langue pour la traiter avec autant d’économie : respect de ceux qui se souviennent d’avoir été admis, accueillis ; reconnaissance des étrangers qu’un idiome a intégrés en sa communauté.

Première personne de ma famille à être née en France, ayant grandi à Strasbourg entre les sonorités cimmériennes, slaves, espagnoles, arabiques et germaniques, je ressens un sentiment de cet ordre pour la langue française : elle est ma terre d’asile et ma patrie.


Type de document : DJ's classes : classes générales

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

me l'approprie

Il faut que je sois rigoureusement honnête :

La remix attitude "je me l’approprie" sert d'excuse à mon ignorance. Grâce à elle, toutes les idioties que je peux dire sont justifiées.

Je ne parle jamais d’un philosophe, d'un auteur ou de leur pensée mais de ce que, moi, j’en fais.

Je ne cherche pas à avoir raison, à être dans le vrai, à m’inscrire dans une ligne, à obtenir l’assentiment général : j’interprète comme je veux, sans avoir à rendre de comptes.

De toutes les manières, je ne peux pas me tromper puisque je procède d’une démarche intégrative en réseau : Total Personnal Remix [la pensée de l’autre devient ma pensée] [warning - limite -vigilance].


Type de document : DJ's classes : récits variables

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.