collection étonnante

Je fais depuis que j'ai 20 ans une collection des plus étonnantes. Une collection dont je suis la seule à pouvoir jouir. Je la constitue très méticuleusement. Elle agit comme un impératif dans mes itinéraires de voyage.

Je collectionne les vues du monde depuis les balançoires. Point de vue haut ou bas. Prise fixe ou mobile. Par tous les temps. Partout. Absolument partout.

Instantanés de mémoire. Exercice intime. Droit au secret. Vous ne verrez jamais aucune de mes balançoires. Et elles sont les plus belles. Au crépuscule, sous la pluie, dans la terre boueuse, dans le péril des bidonvilles, dans l'essouflement du jeu qui cherche à crever la peine des séparations passées et à venir.


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

Les officiels du XIU

Les Officiels du XIU regroupent les notes internes qui sont parfois confidentielles et les publications officielles publiques dirigées à tous, Voyageurs et non Voyageurs.

Le Journal officiel, les codes et les encyclopédies sont anonymes.

Les Notes Internes peuvent émaner de Sgarideni Colbert Valérian, Nekao ou être anonymes.

Journal officiel
Journal édité par le XIU à l'attention du grand public pour le tenir informé des lois, jugements et positions officielles à respecter et pour l'informer. Ce journal comporte des rubriques de vie citoyenne ainsi que des "instantanés", des moments de vie quotidiennes retranscrits par les journalistes.

Notes Internes
Notes internes confidentielles ou non confidentielles, entre membres du XIU Voyageurs et/ou non Voyageurs inclut des notes de l’Ordre et de la Castalie

Codes
Codes officiels du XIU relatifs aux droits d’auteur, à l’usage de la langue, à la création, aux Arts et aux Métiers, à l’utilisation du cyberespace etc.

Encyclopédies
Les Encyclopédies transmettent les théories officielles du XIU. Elles s’adressent à la population et ne mentionnent jamais le voyage. Elles préparent l’idée de la Grande Migration.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.