recueils

Veuillez remarquer, je vous prie, que les différents types de recueils qui existent (de lettres, de fables, de prières, de sottises, etc.) bénéficient d’une dénomination spécifique (correspondance, fablier, bréviaire, ana, etc.) à l’exception du recueil de poèmes.

Pouvons-nous en déduire que le "recueil" désigne par défaut une collection de poèmes et qu'il s’applique aux autres genres uniquement par extension ? Le recueil concerne-t-il prioritairement la poésie ?

Je me permets - sans aucune raison philologique et par pure fidélité à mes intérêts personnels - d'y voir un lien avec la notion de "recueillement" : la poésie n’est-elle pas la forme du langage la plus proche de l’introspection sensorielle hors logos ?


Type de document : DJ's classes : récits variables

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

Les officiels du XIU

Les Officiels du XIU regroupent les notes internes qui sont parfois confidentielles et les publications officielles publiques dirigées à tous, Voyageurs et non Voyageurs.

Le Journal officiel, les codes et les encyclopédies sont anonymes.

Les Notes Internes peuvent émaner de Sgarideni Colbert Valérian, Nekao ou être anonymes.

Journal officiel
Journal édité par le XIU à l'attention du grand public pour le tenir informé des lois, jugements et positions officielles à respecter et pour l'informer. Ce journal comporte des rubriques de vie citoyenne ainsi que des "instantanés", des moments de vie quotidiennes retranscrits par les journalistes.

Notes Internes
Notes internes confidentielles ou non confidentielles, entre membres du XIU Voyageurs et/ou non Voyageurs inclut des notes de l’Ordre et de la Castalie

Codes
Codes officiels du XIU relatifs aux droits d’auteur, à l’usage de la langue, à la création, aux Arts et aux Métiers, à l’utilisation du cyberespace etc.

Encyclopédies
Les Encyclopédies transmettent les théories officielles du XIU. Elles s’adressent à la population et ne mentionnent jamais le voyage. Elles préparent l’idée de la Grande Migration.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.