de retour chez Verlet

Je suis revenue chez Verlet que j'ai déserté dans un changement de vie, de quartier, de cadre. Tout de suite, avant le café, à la lumière [sans lumière], aux couleurs [sans couleur, seulement le brun des grains de café, des toiles de jute, du bois des tables et des comptoirs], aux bruits [de moulin à café, de machine à expresso], aux odeurs [de café], j'ai retrouvé ce cadre que j'ai pu aimé et que j'avais essayé d'oublier.


Type de document : carnets personnels

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

le marin de Gibraltar

"Pour une fois", me suis-je dit, "pour une fois, tu devrais trouver dans cette rencontre de l'abîme, dans cette presque abysse, dans ce libre faux prétexte au voyage et à l'amour, des motivations qui te ressemblent." Et j'ai guetté vaillamment chaque sursaut de phrase et de paragraphe. Mais non. Toujours rien en vue. Pas de terre de connivence entre les passagers du 36 mètres et moi : même dans la quête du Marin de Gibraltar, je ne me reconnais pas. Ah! Mme Duras … pourquoi tant de distance entre vos perspectives et les miennes ? Je vous aime tellement, pourtant."

A Marguerite Duras


Type de document : correspondances

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.