je n'aime plus le café

Je n'aime plus le café.
D'un coup. D'un seul.
J'ai commandé un allongé, mousseux, onctueux, une capsule grand luxe. Je l'ai attendu avec délectation. Je l'ai savoureusement humé, approché de ma bouche. Tendue toute entière vers ce plaisir nécessaire.

Perte et fracas. Aléas. Trépignements. Grimace.

Sevrée. Ecœurée. Débarassée contre mon gré d'une addiction volontaire.

Très régulièrement je m'essaie encore à ma dépendance caféinée. Et je me prépare un café. Mais je suis un cas désespéré.

Je n'aime plus le café. Enfin pour aujourd'hui. Demain peut-être, en retrouverai-je le goût…


Type de document : carnets personnels

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

ne manquer sous aucun prétexte

A ne manquer sous aucun prétexte au Forum des Halles :
- l’enceinte près du manège où les aficionados du cirque [jongleurs, contorsionnistes] s’entraînent sur fond de didgeridoo [instrument de musique des aborigènes australiens] ;
- l’escalier roulant de la porte du Louvre qui débouche – quand on monte – sur une magistrale colonne en point de fuite [perspective] ;
- l’hémicycle près de la piscine où les street-dancers se lancent des défis après 21H00.


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.