continue ta ballade

voix I
se tait, comme elle se tait
voix II
continue ta ballade
voix I
ô l’exilée, l’abandonnée

Loula
Qui – dans ces limbes sans relief - m’appelle ?
Est-ce toi Capitaine ?
Qui – dans ces solitudes - m’exhorte à réciter ?
A peine ma propre veine...

voix I
parle l'insondée scande
voix II
scinde l'évocable
voix I
ils t’écouteront
voix II
ils t’écoutent
voix I
chante

Loula
J’ai quitté la ville pour ne plus divaguer
Ne plus braver mes fantaisies effondrées

voix I
crois-nous
voix II
reprends l’héroïque romance de la lettrée

Loula
moi l’illettrée

voix II
se tait
voix I
Elanceras-tu le silence ?

Loula
Etes-vous les voix mortes de mon odyssée ?


Type de document : chroniques de Kiméria

Auteur fictif : Les Greffiers

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

Le Chœur et le Petit Chœur

Le Chœur appartient au récit et non pas aux 3 Espaces. C’est depuis le récit qu’ils ont accès aux personnages. Le Chœur est peut-être constitué des voix vivantes des Mémoires Absolues

Voix I & Voix II : deux femmes qui parlent entre elles des personnages principaux, de leurs états d’être, de leurs faits annexes. Il leur arrive de s’adresser directement aux personnages, en particulier à Loula et au Capitaine.
Ces deux Voix sont empruntées (remixées) à India Song où Marguerite Duras développe le principe des voix externes au récit.

Le Coryphée : il dirige le chœur et fait des monologues

Le Chœur : polyphonie de voix qui racontent les personnages

Le Petit Chœur : chœur d’enfant, ensemble de voix.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.