mon neruda

Neruda, mon Neruda.

Capitaine
Aux vers amoureux.
Echoué
Sur une île noire si près de Temuco.

Descendant des rois.

Orphelin mélancolique
Que la pluie élève
Que les vents tressaillent.

Tes mots,
Tu les écris
Pour les poètes aux mains de boue
Qui lisent à peine.

Pour eux,
Tu chantes le plus simple.
Tu l'extrades.

Et moi
Je reste assise.
Invisible
Dans leur chœur.

Je me fonds
Entre eux
Pour t’écouter,
Pour m’imbiber
- volcanique -
De tes poussières de feu.

Soudain si vieille
D'une terre qui ne m'appartient pas.
Jalouse.
D'eux, de toi.
De ce temps où l'envol naissait du mot.


Type de document : vers

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

le papillon

Un papillon -attiré par l'odeur de mes aisselles-
m'a butinée.
Il ne m'a plus quittée.
Il s'est posé sur mon cou, sur mon bras, sur ma main.
Il a écrit d'étranges caractères du bout de sa trompe.
Puis il s'est envolé vers toi.
A ton tour, il t'a écrit.
Scripté.
Puis il est revenu chez moi.
Il nous a uni.

Dans tes montagnes.

(à l'homme des montagnes)


Type de document : correspondances

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : CL

Commentaires : 1

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.