le monument par excellence

Les Halles sont le monument par excellence [instance publique monum] : elle relèvent de l’architecture, de l’urbanisme, de la culture, du social, du commerce, de la géographie, de l’anthropologie, de la technologie, de la délinquance, de l’art, de la géologie, de l’histoire. Elles sont "mythe" et réelles, vivantes et "fantasme". Lieu de transit, cœur de Paris [croisement d’artères], construites sans hiérarchie mais en réseau [nœuds, carrefours, connexions, couloirs des dimensions cardinales et transversales], elles sont la matérialisation de la modernité jusque dans ses angoisses et ses paradoxes [nécessaires et niées, elles ne recueillent que le mépris]. Je revendique les Halles comme expression de beauté, de rencontre, de joie, de bien-être, d’intérêt, de sécurité, d’enrichissement intellectuel et humain. Je les revendique comme le véritable microcosme des temps modernes [ musée in situ et in vivo, laboratoire d’observation et d’expérience, territoire ] [DJ's carrefour] [vortex]


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

Les Voyageurs

Dans Le Récit des 3 Espaces, il existe deux catégories de personnes : ceux qui connaissent le voyage entre les 3 Espaces, les Voyageurs, et ceux qui ne le connaissent pas.

Parmi les Voyageurs, les Nomades ont un don inné pour le Voyage et peuvent se déplacer à leur guise entre les 3 Espaces et les Adeptes ont besoin de vortex.

Tous les Nomades ne développent pas leur don du Voyage. Tous ne possèdent pas non plus le même type de don. Il existe différents types de Nomades.

Par ailleurs, certains Voyageurs sont affiliés au XIU (les Lusores ou les Joueurs), d’autres à streetForce (les DJ's) et quelques Voyageurs sont indépendants.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.