langue cimmérienne

La langue cimmérienne européenne (dite cimmérien classique) est d'origine inconnue. Elle ne peut pas être rattachée aux langues sémitiques, indo-européennes ou asiatiques.

Elle emprunte son système de transcription à l'hébreu ancien. A moins que ce ne soit le contraire.

Les Cimmériens à travers le monde ne reconnaissent ni ne nient la légitimité de la langue cimmérienne européenne et de son écriture.

Il faut comprendre que les Cimmériens ne pensent pas selon le couple duel "vrai/faux". Ils ignorent le concept de "vérité". Ils utilisent d’autres catégories : ils opposent "la duperie à l’honnêteté" et "la clarté au flou".

Quand honnêteté et clarté se conjuguent, ils considèrent qu’une proposition est "juste" et non pas vraie. Cette "justesse" ne peut pas être remise en cause par des propositions opposées ou paradoxales. Il arrive ainsi que des affirmations contraires soient considérées comme justes.

Les Cimmériens nourrissent ces concepts de "duperie", d’ "honnêteté", de "clarté" et de "flou", de vertus éthiques très spécifiques. Ne peut être honnête qu’une affirmation bienveillante et utile au bien commun. Comme le dit le célèbre proverbe cimmérien "au final, l’honnêteté profite à tous".

Ainsi ils considèrent que le cimmérien européen – en tant que langue officielle du seul pays Cimmérien qui ait jamais existé - est la langue de tous les Cimmériens. Mais ils considèrent également que le cimmérien européen n’est pas la langue de tous les Cimmériens car une telle langue n’existe pas. Les deux affirmations, ne relevant ni de la duperie ni du flou, sont aussi légitimes l’une que l’autre et ne soulèvent aucune controverse.


Type de document : DJ's classes : études cimmériennes

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

Le Capitaine L : fiche personnage

Le Capitaine L appartient à streetForce.

D’origine cimmérienne, elle est une grande voyageuse des 3 Espaces. Elle dirige l’unité des Gangsters Lyriques et donne des cours aux DJ's, des "DJ's classes".

Elle est connue du public pour ses Chroniques de Paris (streetChroniques), des textes qui paraissent illégalement sur Internet, le XIU contrôlant l’ensemble de l’information et de la création.

Le Capitaine L est à la recherche du Dernier Gardien des Nœuds, un personnage légendaire, qu’elle espère protéger du XIU et de Sgarideni

Dans les limbes interspatiales, elle communique avec Loula, le Chantre désincarné de Paris.

Dans sa vie quotidienne, le Capitaine L est complètement anonyme. Tout ce qu’on sait d’elle provient de ses chroniques, mais il s’agit sans doute de fausses informations qu’elle fait circuler pour tromper le XIU.

Enfant, le capitaine s’appelle Perce-Neige. C'est lors d'un séjour en Australie qu'elle a appris le voyage, dans la forêt subtropicale.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.