que faire

Je sais, voilà tout, je sais.
Je sais que tu m'embrasseras.

J'ignore si ta main sera forte ou douce, tes lèvres rêveuses ou avides mais je sais que tu m'embrasseras.

Je pourrais le refuser, dès à présent m'en retourner.
Je pourrais le provoquer.

Mais je n'en ferai rien.
Je te laisserai venir, décider, étendre ta peau vers la mienne, me vouloir et me conquérir.

De toutes les façons, tu m'embrasseras.
C'est écrit dans ton visage et je sais le lire.
C'est écrit depuis avant moi, depuis avant même l'idée de moi.

Je l'ai vu quand je t'ai vu, avant que tu ne me voies.
Qu'y faire ?

Je l'ai redouté aussi.
Que faire ?

Que faire, dis-moi, quand on voit ce qui sera et quand on ignore si c'est pour le meilleur ou pour le pire.


Type de document : carnets personnels

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : CL

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

son père lui disait

Son père lui disait : "Regarde cette étoile. Elle est peut-être morte mais tu vois sa lumière. Parce que sa lumière met des millions d'années à arriver jusqu'à nos yeux. En fait, tu vois le souvenir de cette étoile. Tu vois sa mémoire."

Aujourd'hui, nous sommes rue des Martyrs, à Paris. Il y a du soleil, il y a une dame qui amène des gâteaux et on peut raconter ce qu'on voit, ce qu'on vit, faire des photos avec nos mots. Raconter pour garder la mémoire de cette fête du Conseil de Quartier un jour de juin 2005.

Et nos mots à nous, nos anecdotes, nos clichés verbaux, vont rejoindre un grand espace de textes, un Topos, ils vont trouver leur place entre différentes couches de textes, qui sont comme des traces.

Chaque texte va alors se relier à d'autres textes, chaque histoire à d'autres histoires, pour former des constellations, un schéma stellaire. Un récit vaste comme le ciel.


Type de document : chants des griots

Auteur fictif : Griotte

Auteur réel : Ecriture collective

Provenance du texte : Printemps de la Démocratie

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.