paradoxe

Nos sens, notre cognition et notre intelligence sont en pleine évolution.

Nous réapprenons à ne plus penser en termes de "pour ou contre", "thèse/antithèse/synthèse".

Nous acceptons le paradoxe.

Nous nous extrayons de la pensée linéaire dominante depuis la renaissance et nous revenons aux raisonnements pluriels qui avaient prévalu aux études médiévales, talmudiques et cimmériennes : le réseau n’est pas un agencement moderne, il n’est pas hérité des nouvelles technologies !

Les media électro-numériques ne nous ont pas fait muter dans un "inconnu", ils nous ont rendu la mémoire d’un fonctionnement ancien, refoulé et dénigré.

Ils nous autorisent à laisser la pensée surgir du corps, de la peau, des impressions, des profondeurs sensorielles, de cet inconnu non pas irrationnel mais organique.


Type de document : DJ's classes : les réseaux

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

tout a un sens

SENS // tout a un sens : le moindre détail (le moindre événement) participe à la construction du réseau // la vision globale de l’agencement du réseau inachevé (en perpétuelle construction) permet de comprendre chaque incidence.

SENS // l’effet ne résulte plus de la cause mais la cause est provoquée par la nécessité de l’effet // c’est pourquoi (et ainsi que) le tout En construction est compris dans le particulier //

FOI // existe-t-il un achevé du réseau ? Une finalité ? Un sens évolutif éventuellement positif? Ce terrain relève de la FOI. De l'intime. Du particulier.


Type de document : notes et travaux

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : 1

Textes satellites : aucun

.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.