faut-il le finir?

Ce livre [le bréviaire méditérranéen], faut-il le finir ?

Il suffit d’être en train de le lire. Il est comme la vie, il se lit. Il se savoure, se délecte, se déroule. Sa cadence est lente.

Méditerranéenne.

Générée par cette patience toute orientale qui sait pertinemment que le temps finit toujours par offrir la capitulation convoitée et nécessaire.

Certain de son avantage, fort, érudit, stable, protecteur, matvejevitch pierre, énumère, cite, repère, dresse des listes, sauve des patronymes, rend hommage aux philosophes et aux cartographes, aux îles et aux ports, aux estuaires et aux portulans, aux golfes et aux espars, aux marins et aux explorateurs, "leurs voyages furent difficiles, nombre d'entre eux méritent que nous mentionnions au moins leurs noms", litanie commémorative qui emporte la lecture aussi régulièrement que les vagues et qui engourdit l’esprit aussi sûrement que le soleil.

Un bréviaire de la mer du Nord eût imposé d’autres scansions.


Type de document : DJ's classes : études comparées

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

.

Loula : fiche personnage

Loula est un chantre. Elle traverse spontanément les 3 Espaces. Quand elle quitte le monde réel (Erel), elle disparaît aux yeux de tous & déambule dans un Paris Imaginaire, le Paris de Kiméria.

Depuis l’âge de deux ans, elle revendique sa vocation de chantre : elle ne peut pas avoir une conversation anodine et normale, elle parle en vers ou bien elle se tait. Elle refuse également tout rapport au graphique : elle ne lit pas, n’écrit pas, ne dessine pas.

Elle fait sa première fugue vers Kiméria à sept ans. Là, elle rencontre Pierre dit P’tit Gars qu’elle cherchera désespérément de fugue en fugue.

En Kiméria, et avec P’tit Gars, Loula arrive pleinement à vivre, à parler, à interagir, à évoluer. Elle n’est pas la même personne dans les deux mondes.

A seize ans, elle migre et élit domicile en Kiméria. Dès lors, pour elle, le rapport s’inverse : son réel devient Kiméria. Elle ne fait plus que de rares incursions sur Erel où elle erre, dans une folie apparente, récitant des vers sans fin, le regard trop présent.

Quand elle revient sur Erel, c’est uniquement pour chercher Pierre qui ne revient plus, qui a disparu. Elle finit par le retrouver et par découvrir qu’il a tout oublié de Kiméria & de leur histoire, qu’il a construit une famille dans le monde réel & qu’il a une vie, une vraie. Dans un état de désespoir absolu, elle se dissout dans le Numer Espace où elle erre entre les signes, entre les mots, entre les chiffres, au cœur même des langages.

Depuis les limbes interspatiales, elle communique avec le capitaine L

Loula s’appelle Loula, Louna, Ludivine coquine quand elle est enfant ; et quand elle est adulte, son nom se décline autour de Loula, Ludivine et de Lou la Divine.

Modes lecture
Glossaire
Historique
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.