Ojem Café

A l'Ojem Café des Halles, c'est la foule des grands soirs. Les serveurs ont du mal à se frayer un chemin entre les tables minuscules où s'agglutinent au coude à coude des travailleurs hagards qui n'ont pas le courage de rentrer chez eux, avant d'effectuer les heures supplémentaires nocturnes obligatoires qu'ils doivent à leur patron.

Les verres de bière jettent quelques éclats ambrés sur leurs visages. C'est la pénombre dans la brasserie. A part quelques candélabres parcimonieux.

Je commande une salade de tomates fantaisie. Et une tranche de vache normandopéruvienne accompagnée de soja amérindien. J'ai lu, dans le dernier numéro électronique de la revue « Sublimations gustatives », que le soja de cette région du monde provenait des meilleurs hybrides. Et s'il y a tant de monde ici, ce n'est pas sans raison ! On y trouve les meilleurs ingrédients et les meilleurs assembleurs culinaires. Et pour un prix dérisoire.

Sur ma tranche de pain reconstitué, les tomates à la peau bleutée palpitent faiblement. La viande me semble divine. Avant de me jeter sur ces portions déjà prédécoupées, je n'oublie pas de prendre la comprimé digestofacilitateur aimablement fourni par le restaurant. On ne sait jamais !

Plus que deux minutes : je dois faire vite, je sens déjà dans mon cou le souffle court et chaud du prochain client pour la table N°124 654.


Type de document : chroniques de Kiméria

Auteur fictif : Cassiopée des Halles

Auteur réel : katecol

Provenance du texte : Cité des Sciences

Commentaires : aucun

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

Le Journaliste

Le journaliste est une exception parmi les Rapporteurs. Lui seul, à priori, ignore l’existence des 3 Espaces et du Jeu des Perles de Verre. Il n’est pas un Voyageur.

Les articles et les carnets personnels du journaliste sont une source précieuse d’informations sur la vie culturelle d’Erel mais aussi sur la société de cet univers parallèle.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.