chez Verlet

Rue Saint-Honoré - un café chez Verlet.
Pour travailler ou pour parler.
Pour travailler, le matin. Pour parler, l'après-midi.
Les sacs de jute, les grains qui débordent.
Inégalables plaisirs, odeurs, matières.
Ici pas de stuc colonial. Que du vrai.
Rien à voir avec le chic guindé des Frères Mariage. Mais eux font du thé.


Type de document : streetchroniques

Auteur fictif : Capitaine L

Auteur réel : Carole Lipsyc

Provenance du texte : Noyau liminaire

Commentaires : 1

Textes satellites : aucun

sortants

> changer les liens

Glossaire

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.